Vous avez le pouvoir

Sauvons la gare d’Uccle-Calevoet !

Non à la Fermeture du Bois!

Retrouvez-moi sur Facebook

Revue de presse

Recherche

defi

Les FDF réclament un «plan anti-faillites» pour Bruxelles

Bilan de l’Olivier
Etude comparative sur les faillites 2001-2013


manu2011Les faillites explosent à Bruxelles + 117 % depuis 2001 – Une faillite toutes les 3 h !  
 « La situation n’a jamais été aussi catastrophique ! Toutes les 3 heures à Bruxelles, une entreprise fait faillite ! » s’insurge Emmanuel De Bock, député FDF bruxellois à la suite de son étude portant sur l’évolution des faillites en Belgique entre 2001 et 2013. Lassé des communiqués d’autosatisfaction du Gouvernement bruxellois, il a compilé les statistiques en matière de faillites des 13 dernières années afin de faire la part des choses entre les discours et la réalité.
Le constat est accablant mais l’année 2013 est la pire depuis la création de la Région. En effet, la Région bruxelloise est deux fois plus touchée que la Flandre et la Wallonie par les faillites : entre 2001 et 2013, on a une augmentation de 117% des faillites à Bruxelles contre 55% pour la Flandre et 55% pour la Wallonie, la moyenne nationale étant à 66%.

 

faillitetab1

Lire la suite...

L'Interview de Télé Bruxelles: Emmanuel De Bock ( 27 novembre 2013)

 

manutelebruxellesnovembre2013

Etude sur les revenus moyens des Bruxellois en chute libre

 

manu2011A 6 mois du scrutin régional, il est essentiel de pouvoir dresser les premiers bilans de la majorité bruxelloise en place depuis 2004, soit depuis près de 10 ans. Pour ce faire, Emmanuel De Bock, député FDF au Parlement bruxellois et politologue, a décidé de dresser le bilan de la majorité PS-CDH-ECOLO à Bruxelles en élaborant plusieurs études mettant en relief la situation économique de la Région bruxelloise depuis la création de celle-ci. Il est en effet essentiel de prendre des longues périodes d'observations statistiques pour éviter les biais d'analyse.

 

Les revenus moyens des habitants sont un des indicateurs socio-économiques importants permettant de déterminer la richesse moyenne des habitants de la Région bruxelloise. Ce n'est pas le seul. C'est pourquoi il a semblé logique de pouvoir le compléter par les revenus par déclaration fiscale et les revenus médians, afin d'avoir une vue plus globale et plus juste de la réalité économique que vivent les Bruxellois ces 20 dernières années.

Lire la suite...

Stade National : il est temps de passer au stade adulte.


Alors qu’on attendait le Gouvernement Vervoort sur les problèmes du chômage et du logement des Bruxellois, voilà qu’on nous annonce que nous aurons bientôt un nouveau stade flambant neuf. Un stade à 300 millions € digne du top 10 qu’occupent actuellement nos Diables. Le football fait partie de notre imaginaire collectif. Ce n’est donc pas un hasard si les politiques ont toujours eu un faible pour ce sport capable de faire vibrer et lever les foules scandant le nom de ses dieux du stade. Panem et circenses, des pains et des jeux. En 2000 ans, rien n’a vraiment changé.

Le gouvernement PS-CDH-ECOLO, en baisse dans les sondages, a réussi un véritable coup de maître en rassemblant pratiquement tous les partis autour de ce nouveau projet fédérateur. Alors que la solution proposée vise à détruire le Stade Roi Baudouin, et en construire un autre en Flandre où le Gouvernement bruxellois n’exerce aucune compétence, chacun des ministres est allé de son petit avis sur le futur stade, avec ou sans piste d’athlétisme, avec ou sans bilinguisme, avec ou sans toit, avec ou sans métro, avec ou sans argent public. Occuper le terrain médiatique, faire tourner les assiettes comme les ballons, et surtout marquer les esprits à 9 mois des élections, quitte à se déjuger et dire le contraire de ce qu’on défendait hier, comme le Ministre Guy Vanhengel (Open VLD) et l’échevin de la Ville de Bruxelles Alain Courtois (MR) qui prônaient pourtant en 2006 la reconstruction du Stade Roi Baudouin au même endroit.

Lire la suite...

Supprimer l’impôt régional sur le travail en optimalisant les recettes immobilières

 

Proposition des FDF Emmanuel De Bock et Didier Gosuin

pour réformer la fiscalité bruxelloise

Supprimer l’impôt régional sur
le travail en optimalisant les recettes  immobilières

 

Didier Gosuin

Cher de groupe au Parlement bruxellois

Emmanuel De Bock

Député

 

Introduction
La sixième réforme de l’Etat – et la réforme de la loi spéciale de financement – accentue considérablement la responsabilisation financière des entités fédérées. Quoi que l’on puisse penser de cette réforme, il faut désormais s’inscrire dans cette dynamique.

A moyen terme, Bruxelles va donc devoir compter de plus en plus sur ses seules ressources pour pouvoir financer l’ensemble de ses  politiques.


Dans sa déclaration de politique générale prononcée le 7 mai dernier en séance plénière du Parlement bruxellois, le Ministre- Président Rudi Vervoort a annoncé sa volonté de « jeter les bases d’une réforme fiscale (…) en mettant à plat l’ensemble de la fiscalité locale et régionale ». Les FDF souhaitent prendre la balle au bond et déposent une proposition de règlement – puisqu’on vise à modifier la fiscalité régionale mise en oeuvre au niveau de l’agglomération - pour modifier les additionnels à l’impôt des personnes physiques et au précompte immobilier. Objectif : supprimer l’impôt régional sur le travail à Bruxelles en assurant de meilleures recettes immobilières afin que l’ensemble des acteurs bruxellois contribuent équitablement au financement des politiques bruxelloises.

 

Lire la suite...