Vous avez le pouvoir

Sauvons la gare d’Uccle-Calevoet !

Non à la Fermeture du Bois!

Retrouvez-moi sur Facebook

Revue de presse

Recherche

defi

Quand Armand De Decker dénonce la duplicité de son parti et reconnaît la véritable nature de la 6e réforme de l’Etat

 

 

L’ancien président du Sénat , Arnand De Decker, vient de reconnaître la véritable nature de la 6e réforme de l’Etat. De son propre aveu, loin de stabiliser le pays, elle en accélérera le démantèlement. Toujours selon celui qui se dit pourtant attaché à l’unité de la Belgique, la transformation du Sénat en une assemblée fantôme en est une preuve supplémentaire.


Pour le président des FDF, Olivier Maingain, les masques de l’hypocrisie tombent. Armand De Decker dénonce la turpitude des partis signataires des accords institutionnels qui précipitent a Belgique dans l’aventure du confédéralisme, voire du séparatisme.


Lire la suite...

Sécurité : à quand un réseau intégré de vidéosurveillance à Bruxelles ?

 

Didier Gosuin : « Je soutiens l’initiative du CIRB de développer une solution régionale en matière de vidéosurveillance car c’est le bon sens même que l’ensemble des images puissent être disponibles dans les zones de police. »


A l’heure où tout le monde parle de rationalisation à Bruxelles, Didier Gosuin, chef de groupe FDF au Parlement bruxellois réclame la mise en place d’une solution régionale en matière de vidéosurveillance. « Aujourd’hui, chaque institution développe son propre réseau sans coordination, sans interconnexion. C’est surréaliste. La police fédérale dispose de ses caméras, la Stib gère les siennes, certaines communes ont également leur propre réseau tout comme la SNCB. Conclusion, sur un même site, on a parfois 3 ou 4 réseaux différents de vidéosurveillance qui travaillent de manière totalement indépendante », explique le député-bourgmestre.

Lire la suite...

Chômage à Bruxelles : le Gouvernement bruxellois est responsable

Chômage à Bruxelles : le Gouvernement bruxellois est responsable
 Communiqué de presse



manujfdfEmmanuel De Bock, député FDF, constate que l'étude de Marion Englert, chercheuse en économie à l'ULB, conforte ses constats catastrophiques du chômage de masse à Bruxelles.

Depuis 2004, le Gouvernement et en particulier le Ministre de l'Emploi Benoît Cerexhe s'est voilé la face, a caché la réalité, maquillé les chiffres faisant croire que les Bruxellois étaient « épargnés » par la crise. Il n'y a pas 107.000 demandeurs d'emploi bruxellois, mais bien 124.652 demandeurs inscrits dont 109.732 inoccupés au 31 décembre 2012 ! C'est le chiffre le plus élevé depuis la création de Bruxelles : 40.000 Bruxellois de plus en moins de 8 ans depuis l'arrivée de l'Olivier (PS-CDH-ECOLO).

A côté de ces 109.732 DEI, on oublie trop souvent les 4.982 demandeurs d'emploi en formation, qui n'ont pas d'emploi, mais qu'on « sort » des statistiques, tout comme les 8.297 demandeurs d'emploi qui ont trouvé un intérim ou les 1.641 travailleurs pauvres qui ont accepté le premier boulot venu mais qui cherchent autre chose. Si on rajoute les travailleurs de plus de 50 ans qui ont été licenciés ou qui sont victimes de plans sociaux ou pré-retraites et sont dispensés d'inscription, le taux de chômage à Bruxelles dépasse les 25%.

Lire la suite...

Si les communes à facilités avaient été rattachées à la Région bruxelloise, aujourd’hui tous les bourgmestres seraient nommés !

Pour le président des FDF, Olivier Maingain, les présidents des partis francophones qui s’émeuvent du refus du gouvernement flamand de nommer les bourgmestres de Kraainem, Linkebeek et Wezembeek-Oppem versent des larmes de crocodile.

En abandonnant les mandataires francophones des communes à facilités à l’arbitraire des autorités flamandes, les présidents du MR et du cdH savaient que les bourgmestres ne seraient pas nommés par le gouvernement flamand. Ils ne doivent donc pas s’en étonner.

Si tous les partis francophones avaient respecté leurs engagements électoraux, à savoir l’élargissement de la Région de Bruxelles contre la scission de l’arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde, les habitants des 6 communes à facilités vivraient en paix communautaire et leurs bourgmestres plébiscités seraient tous nommés.

Lire la suite...

Elections des FDF reportage de Brussel nieuws

{flv}electionstvbrusseldebock{/flv}
Source: www.brusselnieuws.be