Vous avez le pouvoir

Sauvons la gare d’Uccle-Calevoet !

Non à la Fermeture du Bois!

Retrouvez-moi sur Facebook

Revue de presse

Recherche

defi

Trois parlementaires bruxellois, dont la députée FDF Fatoumata Sidibé, suivent le procès de 44 journalistes en Turquie

Ce lundi 22 avril 2013, pour la première fois, une délégation non officielle composée de trois parlementaires belges issus de trois partis différents a décidé de se rendre en Turquie pour assister aux audiences dans l’affaire « KCK Presse » où pas moins de 44 journalistes (dont 24 détenus) sont poursuivis pour appartenance ou propagande en faveur d’une organisation illégale. Les audiences ont lieu devant une juridiction basée au sein même de la gigantesque prison spéciale de Silivri, près d’Istanbul.

Cette mission belge non officielle composée de Jean-Claude Defossé (Ecolo), Fatoumata Sidibé (FDF) et André du Bus (CDH) compte également examiner le sort réservé à la liberté d’expression et à la liberté de presse dans ce pays candidat à l’Union européenne. Le journaliste indépendant Mehmet Koksal (vice-président de l’Association des Journalistes Professionnels) accompagne la délégation belge sur le terrain.

Tournant historique cette semaine ?

La reprise ce lundi 22 avril des audiences dans l’affaire KCK Presse, où la plupart des journalistes poursuivis sont accusés d’avoir fait la propagande du PKK, se fait alors que le gouvernement turc a lui-même entamé des négociations historiques avec le PKK. Par ailleurs, suite à l’adoption d’un quatrième paquet de réformes judiciaires, les inculpés vont pouvoir ce lundi, pour la première fois, se défendre en langue maternelle kurde avec l’aide d’interprètes turcs si le magistrat autorise l’application de la nouvelle disposition. L’application des nouvelles réformes et la prise en compte du contexte des négociations pourrait conduire à la remise en liberté massive des journalistes incarcérés en inaugurant ainsi un tournant historique pour la situation des journalistes en Turquie.

« On l’espère mais c’est déjà préoccupant de constater le nombre de procès et d’affaires judiciaires envers un si grand nombre de journalistes en Turquie. A ma connaissance, c’est du jamais vu ailleurs en Europe. Nous avons également appris que des députés turcs sont détenus en prison et ne peuvent pas remplir leur rôle de représentation de la volonté populaire.

La situation est complexe mais nous voulons travailler sans a priori à Istanbul et nous comptons bien faire un rapport sur ce méga-procès au sein de la plus grande prison du continent européen », ajoute la députée bruxelloise Fatoumata Sidibé (FDF).

Contact presse :

Il est possible de contacter les membres de cette mission en appelant le numéro : 0090 537 325 86 36 (pas toujours disponible à cause des circonstances sur place)

Un rendez-vous téléphonique via une demande par courriel est préférable :
Fatoumata Sidibe info fatoumatasidibe.be