Vous avez le pouvoir

Sauvons la gare d’Uccle-Calevoet !

Non à la Fermeture du Bois!

Retrouvez-moi sur Facebook

Revue de presse

Recherche

defi

Communiqué de Presse - Pietonnier de Bruxelles : Moins grand mais plus performant.

 

Le groupe DéFI au Parlement bruxellois n’a eu de cesse de s’interroger sur la grandeur et les modalités pratiques du piétonnier par la Ville de Bruxelles et sa majorité PS-MR.

Sans remettre en cause le principe d’un piétonnier, DéFI a toujours insisté sur la concertation avec les riverains, les commerçants et un plan de mobilité facilitant l’accès à ceux qui souhaitent se rendre au centre-ville sans pour autant rendre plus difficile encore la traversée de la Ville pour les autres usagers.

A la suite des propositions du Ministre de l’Emploi Didier Gosuin, DéFI a plaidé pour revoir la dimension du piétonnier et le concentrer entre la Monnaie et la Bourse. DéFI a aussi plaidé pour que ce piétonnier puisse le cas échéant évoluer dans le temps en tenant compte des fréquentations plus importantes pendant l’été ou les week-ends.

Lire la suite...

Généralisation de la prime logement de 120 € pour TOUS les propriétaires bruxellois dès 2016

 Communiqué de Presse  3 octobre 2016 - Généralisation de la prime logement de 120 € pour TOUS les propriétaires bruxellois dès 2016

Le groupe DéFI se réjouit de l’engagement du Gouvernement bruxellois et du Ministre des Finances Guy Vanhengel qui a confirmé ce lundi après-midi 3 octobre 2016 en commission Finances que tous les Bruxellois propriétaires occupants recevront bien finalement pour 2016 une prime de logement de 120 € (courrier qui sera envoyé fin de l'année et paiement début 2017).

Initialement, la prime de 120 € était réservée en 2016 aux propriétaires exonérés de la taxe régionale de 89 € et ne devait être généralisée qu’en 2017 à tous les propriétaires occupants bruxellois. Vu le solde positif des recettes 2015 (+70 millions €) et vu la difficulté et le coût de mise en œuvre d’une prime pour une partie des propriétaires, le Ministre Guy Vanhengel a préféré généraliser cette prime logement de 120 € pour tous les propriétaires dès cette année. Le texte est en préparation à son cabinet et devra être voté avant la fin de l’année, les paiements commenceront début 2017.

Lire la suite...

SCANDALE PUBLIFIN : TRANSPARENCE TOTALE ET CONTRÔLE ELARGI (2)

 

A la suite du scandale wallon PUBLIFIN et la rémunération plantureuse de certains mandataires locaux PS-MR-CDH, le député et chef de groupe DéFI Emmanuel De Bock demande une transparence totale en matière de rémunération publique ainsi qu’un contrôle élargi et effectif à tout mandataire qui exercerait un mandat public.

Le député DéFI et chef de groupe au Parlement bruxellois a déjà fait adopter un texte il y a 6 mois visant à faire appliquer la règle des 150% à tout conseiller communal. Déjà d’application pour les députés et échevins, le nouveau texte s’applique désormais aussi à tout mandataire communal et évite à Bruxelles les cumuls dépassant la règle des 150 %[1]. Ce texte a été publié au Moniteur le 20 juillet 2016[2].

Les scandales dans la gestion publique de certaines intercommunales wallonnes doivent être l’occasion d’aller plus loin et de mettre en place une transparence totale en matière de rémunérations publiques mais aussi un contrôle accru et plus efficace s’appliquant à tout mandataire qui exerce un mandat public. Il n’est pas acceptable de voir d’un côté les députés-échevins respecter strictement une règle qui semble dans la pratique contournée par certains mandataires locaux ou inappliquée aux membres de cabinets ministériels qui exercent par ailleurs aussi une mission d’intérêt public.

Le groupe DéFI déposera donc une proposition d’ordonnance visant à rendre obligatoire :

 

-         La publication des rémunérations et indemnités versées par tout organisme public

 

-         La publication des rémunérations et indemnités perçues par tout mandataire public

 

-         L’application stricte du plafond de 150% à tout mandataire, peu importe sa qualité.

 

En élargissant la notion de mandataire à tout représentant public élu ou nommé par un organe public ou politique, cette mesure entraînera de facto un décumul chez certains mandataires qui ne pourront plus exercer de mandats publics que de manière gratuite, une fois le plafond de 150% atteint.

Il faut une fois pour toute sortir de l’hypocrisie de la situation actuelle qui oblige la publication des mandats mais sans obliger la publication des rémunérations. On ne peut continuer à creuser le fossé entre les citoyens et la politique par l’absence de transparence totale, au risque de jeter l’opprobre sur un monde politique dont pourtant la grande majorité des élus assument avec dignité, courage, dévouement et souvent désintéressement les mandats conférés par les citoyens.

   [cid:Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.]

Emmanuel De Bock

Député DéFI - Chef de groupe

Parlement bruxellois

0497/59.99.42.

 

________________________________

 

Uccle : DéFI demande un bourgmestre engagé, avec un collège rajeuni et plafonné à 150%

Communiqué de Presse  -  Uccle : DéFI demande un bourgmestre engagé, avec un collège rajeuni et plafonné à 150%

Après les démissions de ce week-end, DéFI plaide pour le choix d’un bourgmestre qui ne soit pas de simple transition. Le choix du futur Bourgmestre d’Uccle devra non seulement être soutenu par la majorité des élus de sa liste et la majorité du conseil communal mais aussi incarner la rupture tout en rassemblant les Ucclois autour d’un contrat renouvelé.

Par ailleurs, DéFI souhaite que le collège rajeuni s’engage à une plus grande transparence et anticipe la réforme de l’ordonnance de 2006 de sorte qu’aucun de ses membres ne dépasse le plafond de rémunérations, tous mandats privés et publics confondus.

Lire la suite...

Uccle : le choix mérité de la jeunesse et de l’audace !


Le groupe DéFI, premier partenaire du MR à Uccle, se réjouit du choix que la section libérale a effectué ce dimanche en proposant Boris Dilliès comme prochain bourgmestre. Notre groupe DéFI soutiendra ce choix pour le rajeunissement et le dynamisme du Collège.
Nous sommes certains que Boris Dilliès sera un excellent bourgmestre qui pourra faire vivre les nombreux talents expérimentés du Collège et du Conseil communal et que nous pourrons relever ensemble les nombreux défis de notre belle commune, répondre aux enjeux de la dualisation et de la mixité sociale, mais aussi du maintien des Ucclois dans leur commune par l’amélioration permanente de notre cadre de vie.