Vous avez le pouvoir

Sauvons la gare d’Uccle-Calevoet !

Non à la Fermeture du Bois!

Retrouvez-moi sur Facebook

Revue de presse

Recherche

defi

Sécurité : à quand un réseau intégré de vidéosurveillance à Bruxelles ?

 

Didier Gosuin : « Je soutiens l’initiative du CIRB de développer une solution régionale en matière de vidéosurveillance car c’est le bon sens même que l’ensemble des images puissent être disponibles dans les zones de police. »


A l’heure où tout le monde parle de rationalisation à Bruxelles, Didier Gosuin, chef de groupe FDF au Parlement bruxellois réclame la mise en place d’une solution régionale en matière de vidéosurveillance. « Aujourd’hui, chaque institution développe son propre réseau sans coordination, sans interconnexion. C’est surréaliste. La police fédérale dispose de ses caméras, la Stib gère les siennes, certaines communes ont également leur propre réseau tout comme la SNCB. Conclusion, sur un même site, on a parfois 3 ou 4 réseaux différents de vidéosurveillance qui travaillent de manière totalement indépendante », explique le député-bourgmestre.


Aujourd’hui, alors qu’il existe un consensus pour confier davantage de mission à la Région, y compris en matière de sécurité, cette situation est totalement incompréhensible. D’autant plus que la Région elle-même travaille, via le CIRB (Centre informatique de la Région bruxelloise), à la mise en place d’un réseau régional.

Régulièrement, la police locale voit son action se limiter parce qu’elle n’a pas accès en direct aux images de la Stib, de la police fédérale ou de la SNCB. Or, les nœuds de communication et les lieux de transports en commun sont aussi des lieux de délits. « Quand un agresseur utilise le métro pour fuir, il n’est pas rare que la police locale perde sa trace alors que l’accès en direct aux images des différentes caméras de surveillance permettrait d’augmenter l’efficacité de l’action policière », explique Didier Gosuin sur base de plusieurs expériences vécues dans la zone de police Uccle-Auderghem-Watermael-Boitsfort.

Pire, certaines zones de police n’ayant pas adhéré au réseau Irisnet, il est aujourd’hui impossible d’organiser une vidéo conférence entre tous les chefs de corps…

« Je soutiens l’initiative du CIRB de développer une solution régionale en matière de vidéosurveillance car c’est le bon sens même que l’ensemble des images puissent être disponibles dans les zones de police », conclut Didier Gosuin qui interpelle ce jeudi après-midi le Ministre-Président en Commission des Affaires intérieures.

Contact presse :
Didier Gosuin – 0497/59.99.59