Vous avez le pouvoir

Sauvons la gare d’Uccle-Calevoet !

Non à la Fermeture du Bois!

Retrouvez-moi sur Facebook

Revue de presse

Recherche

defi

Quand Armand De Decker dénonce la duplicité de son parti et reconnaît la véritable nature de la 6e réforme de l’Etat

 

 

L’ancien président du Sénat , Arnand De Decker, vient de reconnaître la véritable nature de la 6e réforme de l’Etat. De son propre aveu, loin de stabiliser le pays, elle en accélérera le démantèlement. Toujours selon celui qui se dit pourtant attaché à l’unité de la Belgique, la transformation du Sénat en une assemblée fantôme en est une preuve supplémentaire.


Pour le président des FDF, Olivier Maingain, les masques de l’hypocrisie tombent. Armand De Decker dénonce la turpitude des partis signataires des accords institutionnels qui précipitent a Belgique dans l’aventure du confédéralisme, voire du séparatisme.


Les FDF ont donc dit la vérité quant à la réalité de cette réforme de l’Etat qui ne fait que nourrir les exigences du nationalisme flamand. Une nouvelle fois, les partis francophones ont sacrifié lourdement les intérêts des francophones pour une chimère. Les partis flamands ont été servis. L’arrondissement Bruxelles-Halle-Vilvorde est scindé, les droits des francophones en périphérie sont niés, Bruxelles est davantage enfermée en Flandre et n’a pas de lien territorial avec la Wallonie et le refinancement de Bruxelles est de plus en plus incertain.


Mais Armand De Decker, le M.R et les partis francophones de la majorité institutionnelle continueront à voter, de manière totalement soumise, cette réforme de l’Etat qui prépare les futures victoires de la N-VA


Guy Debisschop

Porte-parole