Vous avez le pouvoir

Sauvons la gare d’Uccle-Calevoet !

Non à la Fermeture du Bois!

Retrouvez-moi sur Facebook

Revue de presse

Recherche

defi

Nouvelle répartition des sièges à la Chambre Bruxelles devait avoir 16 sièges au détriment du Limbourg

Le 31 janvier dernier, un arrêté royal a été pris portant répartition des membres de la Chambre entre les différentes circonscriptions électorales.

En analysant plus finement l’arrêté, le député FDF Emmanuel De Bock, politologue de formation, s’est étonné de voir que les chiffres de la population servant au calcul de répartition entre les circonscriptions n’étaient pas les plus récents puisqu’ils étaient arrêtés étrangement au 28 mai 2012.
A l’heure d’une nouvelle réforme institutionnelle, on peut se demander si certains au Gouvernement fédéral n’ont pas eu la volonté de sauver le 12ème siège du Limbourg au détriment de Bruxelles-Capitale qui aurait dû obtenir 16 sièges et non 15.
Quand on sait que Bruxelles comptait au 1er janvier 2013 quelques 1.161.734 habitants et qu’il lui suffisait d’en avoir 1.144.898 pour faire glisser le siège du Limbourg, la coïncidence est particulièrement troublante. « Alors que les prochaines élections n’auront lieu qu’en mai 2014, les circonscriptions ne reflèteront pas exactement l’évolution de la population et Bruxelles sera, une nouvelle fois sous-représentée à la Chambre pour 10 ans ! » s’insurge le député FDF.   


Par ailleurs Emmanuel De Bock s’inscrit en faux par rapport à certains commentaires politiques affirmant que la scission de BHV profitait aux Francophones en leur faisant gagner un député. Si l’arrondissement de BHV n’avait pas été scindé, il aurait de toute façon obtenu 23 et non 22 sièges vu la croissance démographique deux fois plus forte que les autres circonscriptions (voir infra). De même, la scission de l’arrondissement ne rend pas impossible pour une liste flamande unie d’obtenir 1 des 15 députés à pourvoir à Bruxelles tout comme il n’est théoriquement pas impossible pour les Francophones d’aller chercher aussi 1 des 15 sièges à pourvoir dans le Brabant Flamand, ce qu’ils font déjà au Vlaams Raad…  

 

Lire la suite...

Les trams et les bus doivent pouvoir rouler normalement en cas de grève à Bruxelles

Communiqué de presse

Les trams et les bus doivent pouvoir rouler normalement en cas de grève à Bruxelles


debock2012Ce 7 février 2013, les usagers des trams et bus ont été une nouvelle fois victimes collatérales d'actions syndicales. Alors que les manifestants de la fonction publique fédérale étaient rassemblés devant la tour des Finances autour du carrefour Rue Royale/Botanique, tous les usagers en provenance des trams d'Uccle, de Saint-Gilles et d'Ixelles ont dû débarquer à Louise. Impossible de continuer vers les arrêts du Sablon, de la Régence ou de la rue Royale.

Si Bruxelles doit accepter les inconvénients des manifestations en tant que capitale du pays et de l'Europe, les Bruxellois ne peuvent plus accepter d'être à ce point bloqués dans la ville lors des actions syndicales.
Le député FDF Emmanuel De Bock demande à la STIB un plan d'urgence. Il faut faire en sorte que ni la STIB ni les usagers de la STIB ne soient les premières victimes des manifestations publiques qui bloquent Bruxelles. Car la STIB perd de l'argent (désorganisation, perte de recettes) et les usagers perdent beaucoup de temps.


Lire la suite...

« Bruxelles n'a pas besoin d'un Ministre anonyme de l'emploi ! »

Communiqué de presse 

CV anonyme : « Bruxelles n'a pas besoin d'un Ministre anonyme de l'emploi ! », constate Emmanuel De Bock

debock2012En 2010, le Ministre Benoît CEREXHE annonçait le lancement d'un projet pilote de CV anonyme en Région bruxelloise fondant tous les espoirs du Gouvernement sur la lutte à la discrimination à l'embauche. Aujourd'hui, de l'aveu même du Ministre Cerexhe en partance, « le CV anonyme n'est pas la panacée, les résultats n'étant pas concluants ».
On ne peut que regretter le temps perdu dans des projets pilotes. où d'apparentes bonnes idées ne sont même pas mises en pratique par les Ministres et organismes publics qui dépendent de leurs autorités directes (ACTIRIS, SRIB, Bruxelles Export etc.).

Pour le député FDF Emmanuel De Bock, il faut sortir de l'anonymat les chômeurs bruxellois  victimes tous les jours de discriminations multiples à l'embauche. Ces discriminations sont linguistiques, ethniques, sexuelles.

Comment vouloir travailler avec des entreprises privées sur base d'un CV anonyme quand l'Administration et le Ministre ne montrent même pas l'exemple ? Pourquoi ce qui est possible au SELOR fédéral est impossible à Bruxelles ? Comment croire les intentions du Ministre quand on sait qu'il a recasé son chef de cabinet à la tête de l'administration régionale bruxelloise (gageons que pour postuler à ce poste, il n'a pas dû rédiger un CV anonyme) ? Comment faire encore confiance en ce gouvernement lorsque, pour contourner le Conseil d'Etat qui a cassé la nomination politique, il a modifié la loi ?

Lire la suite...

Abonnements scolaires : Quand un enfant vaut plus que son frère…

Communiqué de presse

Abonnements scolaires : Quand un enfant vaut plus que son frère…


debock2012Le Gouvernement vient enfin d’approuver la proposition visant à revoir le tarif des abonnements scolaires pour les enfants scolarisés à la suite de l’abandon du soutien de la Communauté Française faisant ainsi reporter toute la charge sur la Région bruxelloise.
Le député FDF Emmanuel De Bock s’était battu l’année dernière lors des discussions budgétaires en déposant un amendement avec le SPA pour que la Région bruxelloise assume cette intervention et ne délègue pas les moyens aux commissions communautaires.

Le Gouvernement avait refusé l’amendement et avait organisé in fine une prise en charge différenciée selon que l’enfant fréquente une école néerlandophone (abonnement totalement payant) ou francophone (abonnement semi-gratuit).
Aujourd’hui, le Gouvernement bruxellois fait marche arrière et rejoint la position des FDF en ne discriminant plus les étudiants selon qu’ils fréquentent une école néerlandophone ou francophone.

Une victoire pour Emmanuel De Bock qui a pourtant un goût amer. En effet, pour arriver à ce compromis à la bruxelloise, le Gouvernement a opposé les plus jeunes aux aînés : « pour payer la semi-gratuité des plus jeunes, on a sacrifié les plus vieux en leur faisant payer la note… », explique le député FDF Emmanuel De Bock qui estime aussi que le Gouvernement  a raté l’occasion de traiter chaque enfant de manière égale : « Dans le système adopté, le premier enfant verra son coût d’abonnement passer à 120 € alors que le second enfant ne paiera plus que 50 € et le troisième, quatrième,… 0€  alors qu’on aurait pu demander pour chaque enfant 75 € par an, soit 0,20 €/jour… ».

Lire la suite...

Le métro est 10 fois moins dangereux que le tram et le bus.

Communiqué de presse
Les statistiques plaident pour le développement prioritaire du métro à Bruxelles
Sécurité des piétons : le métro est 10 fois moins dangereux que le tram et le bus.
logofdf2010Bruxelles est la capitale européenne qui dispose du plus petit réseau de métro alors qu’elle connaît une croissance rapide de ses besoins de mobilité interne. Depuis plus de 10 ans, les investissements pour la création de nouvelles lignes de métro sont bloqués. Au grand dam des FDF qui plaident inlassablement pour  l’élargissement du réseau du métro sur un axe Nord-Sud notamment.
« Non seulement le métro est le mode de transport en commun préféré des Bruxellois mais en plus, c’est le plus sûr, argumente Emmanuel De Bock, député FDF. En effet, si on analyse les accidents impliquant la STIB et les piétons, on constate que le métro, qui représente 38% des déplacements des usagers de la STIB, implique très rarement des usagers faibles à l’inverse du bus et du tram ».

Lire la suite...