Vous avez le pouvoir

Sauvons la gare d’Uccle-Calevoet !

Non à la Fermeture du Bois!

Retrouvez-moi sur Facebook

Revue de presse

Recherche

defi

Abonnements scolaires : Non à de nouvelles discriminations entre Bruxellois !

Communiqué de Presse

Didier Gosuin (FDF) et Emmanuel De Bock (FDF) défendent l’égalité de traitement
pour tous les élèves en Région bruxelloise

Abonnements scolaires : Non à de nouvelles discriminations entre Bruxellois !



fdfLa saga des abonnements scolaires continue ! Depuis que la Communauté française a décidé de supprimer son intervention financière visant à diminuer le coût des abonnements scolaires, le flou subsistait sur le moyen qu’allait utiliser la Région bruxelloise pour pallier la décision du Gouvernement de la Communauté française qui pénalise des milliers de familles.

En questionnant le Ministre des Finances lors de la commission concernant le vote de l’ajustement budgétaire, Didier Gosuin, chef de groupe FDF et Emmanuel De Bock, député FDF, ont dévoilé les intentions du Gouvernement bruxellois et constatent que de nouvelles discriminations vont pénaliser les Bruxellois.

En effet, pour la rentrée 2012-2013, la Région bruxelloise a prévu un budget de 4,1 millions d’euros sous forme de dotation à la Cocof et à la VGC. Une dotation donnée sans conditions. Ce qui signifie que les commissions communautaires peuvent en disposer à leur gré. Or, le Ministre Vanhengel a clairement annoncé, en réponse aux questions des députés FDF, que la VGC n’avait nullement l’intention de consacrer cet argent aux abonnements scolaires mais bien à la rénovation des écoles.

« Les élèves fréquentant les écoles néerlandophones seront donc discriminés par rapport aux élèves fréquentant les établissements francophones, ce qui est inacceptable, déclarent Didier Gosuin et Emmanuel De Bock en rappelant que les FDF se sont toujours battus contre « toute forme de discriminations entre Bruxellois, peu importe qu’ils soient francophones ou néerlandophones ».

C’est pourquoi les deux députés FDF ont déposé avec la députée SP.A Sophie Brouhon un amendement pour que la dotation de 4,1 millions d’euros soit versée non plus aux commissions communautaires mais à la STIB avec l’obligation de l’affecter à la réduction des abonnements scolaires. « C’est de l’argent régional, c’est donc logique qu’on le consacre à la politique de mobilité via la STIB. En procédant de la sorte, personne ne sera discriminé et tous les Bruxellois pourront profiter d’une aide à l’achat de leur abonnement scolaire », concluent Didier Gosuin et Emmanuel De Bock. Un test pour le Ministre-Président qui s’était personnellement engagé à garantir le maintien d’une aide financière aux abonnements scolaires sans discrimination entre Bruxellois.




Contact presse : Jean-François Leconte (0497/59.99.49)