Vous avez le pouvoir

Sauvons la gare d’Uccle-Calevoet !

Non à la Fermeture du Bois!

Retrouvez-moi sur Facebook

Revue de presse

Recherche

defi

Casino de Bruxelles : Il n’y aura pas de réduction de taxes


Casino de Bruxelles : 

Il n’y aura pas de réduction de taxes



manu2011Impair, Passe, Manque…. C’est un peu le résumé que l’on peut faire à la sortie de la Commission des Finances de ce lundi 14 novembre 2011 où Emmanuel De Bock, député FDF, interpelait le Gouvernement sur les difficultés financières du casino de Bruxelles (12 millions de pertes en 2010) et la négociation secrète en vue d’une diminution de taxe.


« Le casino a joué et a perdu son bras de fer » avec la Région bruxelloise résume le député FDF Emmanuel De Bock qui avait été le premier à s’opposer à une révision de la concession octroyée, au motif qu’on ne change pas les règles du jeu en cours de partie, au risque d’ouvrir la voie à de nombreux recours de la part des candidats non-retenus.

Le groupe Viage souhaitait une ristourne de 25% de sa taxe soit 4 millions € par an. En réalité la concession est octroyée par la Ville de Bruxelles qui perçoit 3 millions € de taxes locales.

La Région bruxelloise, quant à elle, perçoit 16 millions €, selon l’ordonnance du 20 décembre 2002 (adoptée bien antérieurement à l’arrivée du casino) et n’a pour ainsi dire aucune marge de manœuvre, explique Emmanuel De Bock, qui est satisfait de la fin de non-recevoir que le Gouvernement a réservé aux demandes des exploitants du casino.


La Région bruxelloise n’est pas plus gourmande que la Région wallonne ou la Région flamande. En réalité, le niveau de taxation est le même, et lié au chiffre brut d’exploitation, de sorte que si la crise a un impact, cela devrait se traduire également dans une baisse des recettes régionales ce qui n’est pas le cas, puisqu’on est passé de 14,9 millions d’euros à 16 millions d’euros ces 3 dernières années. « C’est donc bel et bien un problème de gestion bien plus qu’un problème de taxes trop élevées » conclut le député Emmanuel De Bock.

D’ailleurs, le casino n’est pas le seul à rapporter de l’argent à la Région en matière de jeux et paris :  de nombreuses autres salles de jeux et agences de paris sur les chevaux, contribuent également aux recettes régionales à concurrence de plus de 8 millions € chaque année. Accorder une ristourne au casino aurait été impossible selon la législation actuelle mais aurait de surcroît créer une rupture d’égalité vis-à-vis des autres professionnels du secteur.


On se souviendra que la taxe régionale pesant sur tous les Bruxellois avait été diminuée grâce à la nouvelle recette du casino. Il est essentiel de ne pas accorder un cadeau fiscal qui se traduirait in fine par une hausse de la taxe régionales sur l’ensemble des Bruxellois. Les FDF seront attentifs à ce que l’on retrouve cette recette dans le budget 2012.

Enfin, on peut espérer que les gérants du casino feront un effort pour engager plus de Bruxellois. On n’est à peine à 60% alors qu’à l’époque de la concession, le Ministre de l’Emploi avait parié sur le chiffre de 90%.



Emmanuel De Bock

Député bruxellois FDF

0497/59.99.42