Vous avez le pouvoir

Sauvons la gare d’Uccle-Calevoet !

Non à la Fermeture du Bois!

Retrouvez-moi sur Facebook

Revue de presse

Recherche

defi

Pré-campagne : un courrier signé « Joëlle Milquet » à tous les Européens aux frais du contribuable

 

Tout Européen résidant en Belgique vient de recevoir ces jours-ci un courrier adressé par la Ministre de l’Intérieur « Joëlle Milquet » afin de les inviter à participer au scrutin européen du 25 mai 2014.
Ce courrier pose problème à plusieurs égards : d’une part, il ne fait pas la distinction entre les Européens déjà inscrits et ceux qui ne le sont pas, de sorte que les Européens déjà inscrits ont aussi reçu le courrier publicitaire de « Joëlle » qui n’était donc pas indispensable.
D’autre part, la Ministre de l’Intérieur vient de dépenser des centaines de milliers d’euros pour adresser un courrier que les Européens non-inscrits auront déjà reçu de leur commune comme l’explique elle-même Joëlle : « votre commune de résidence vous a déjà envoyé le formulaire d’inscription C/1 et un dépliant explicatif. Il vous suffit par conséquent de renvoyer ce formulaire, dûment complété et signé, au service de la population de votre commune avant le 1er mars 2014 ».

milquet-europe

Pour le député bruxellois FDF Emmanuel De Bock, il s’agit d’une gabegie scandaleuse. Pourquoi le Gouvernement fédéral doit-il ré-envoyer des courriers déjà adressés par les communes et re-dépenser ainsi l’argent des contribuables « au nom de Joëlle » ? A ce compte-là, le Ministre des Affaires Etrangères tout comme le Ministre-Président de la Région ayant la tutelle sur les communes auraient pu aussi y aller de leur petite missive.
Enfin si l’envoi était indispensable, pourquoi ne pouvait-on pas dans cette période « pré-suspecte » quant aux dépenses électorales, l’adresser tout simplement au nom du gouvernement fédéral ?
Une opération pré-électorale bien huilée auprès d’au moins 500.000 personnes, soit un coût d’impression et d’envoi d’environ 300.000 €. Rien qu’à Bruxelles, 190.000 Européens sont recensés. http://www.blbe.be/fr/qui-sont-ils%C2%A0