Vous avez le pouvoir

Sauvons la gare d’Uccle-Calevoet !

Non à la Fermeture du Bois!

Retrouvez-moi sur Facebook

Revue de presse

Recherche

defi

Communiqué de presse Pétition : les FDF réclament l’harmonisation des tarifs préférentiels pour les 65+ Stib-De Lijn : stop à la discrimination envers les seniors Jusqu’il y a peu, les tarifs préférentiels pour les seniors étaient identiques pour t

Communiqué de presse

Pétition : les FDF réclament l’harmonisation des tarifs préférentiels pour les 65+

Stib-De Lijn : stop à la discrimination envers les seniors

debock2012Jusqu’il y a peu, les tarifs préférentiels pour les seniors étaient identiques pour tous les utilisateurs des transports publics à Bruxelles.

Depuis le 1er mai, les tarifs et les conditions d’accès aux tarifs préférentiels des transports publics pour les seniors ont changé tant en Flandre qu’à Bruxelles.

La Région flamande a décidé de conditionner au lieu de résidence l’octroi d’un tarif préférentiel d'abonnement pour seniors à De Lijn. Cela signifie qu’en pratique, seuls les seniors domiciliés en Flandre peuvent circuler gratuitement sur le réseau De Lijn, tant en Flandre qu’à Bruxelles. Les seniors wallons et les bruxellois, eux, doivent payer plein tarif sur De Lijn dans ces deux Régions.

Par ailleurs, le Gouvernement bruxellois a, de son côté, décidé de supprimer la gratuité pour tous les 65+ (Wallons, Bruxellois et Flandriens) sur le réseau de la Stib.

Aujourd’hui, tous les seniors paient 60 euros à la STIB à l'exception des bénéficiaires de tarifs sociaux (BIM ou Omnio). Au 1er juillet, tous les seniors (quelque soit leur domicile) paieront 36 euros aux TEC à l'exception des bénéficiaires de tarifs sociaux (BIM ou Omnio). Par contre, pour bénéficier d'un tarif préférentiel chez De Lijn, les seniors devront être domiciliés en Flandre. Une mesure jugée totalement discriminatoire.

 « Les FDF regrettent qu’une nouvelle fois le droit du sol prime en Flandre sur le droit des gens. Les seniors bruxellois sont doublement pénalisés », s’insurge le député bruxellois FDF Emmanuel De Bock. « Il n'y a désormais plus aucun accord de réciprocité entre les sociétés de transports qui dépendent chacune de leur Région », regrette-t-il dans une interpellation déposée au Parlement bruxellois.

Il est totalement injuste qu’un bénéficiaire de tarifs sociaux (BIM ou Omnio) domicilié en Flandre bénéficiera de la gratuité de la STIB et des TEC alors qu’un même bénéficiaire bruxellois ou wallon  devra débourser 232€ pour circuler sur le réseau de De Lijn.

C’est pourquoi les FDF réclament une harmonisation immédiate des tarifs et se demandent « que diraient les Flandriens si on leur appliquait le tarif plein pour les abonnements des non-Bruxellois ? ». Les Bruxellois doivent s’interroger sur l’opportunité de laisser De Lijn développer des lignes concurrentes à celles de la STIB si De Lijn ne joue pas le jeu de la réciprocité des tarifs préférentiels. Punt aan de Lijn.

Face à cette situation, les députées FDF Béatrice Fraiteur et Caroline Persoons et ont décidé de lancer dès la semaine prochaine une pétition afin de réclamer une harmonisation des tarifs préférentiel sur le territoire bruxellois.

Contact presse : Emmanuel De Bock (0497/59.99.42)