Vous avez le pouvoir

Sauvons la gare d’Uccle-Calevoet !

Non à la Fermeture du Bois!

Retrouvez-moi sur Facebook

Revue de presse

Recherche

defi

BPOST : Les Bruxellois inégaux devant la poste

BPOST : Les Bruxellois inégaux devant la poste

manu2015L'histoire de B-post commence en Belgique en 1830 avec l'apparition des postes belges comme service d'Etat. En 1841, le service postal distribue quotidiennement le courrier dans chaque village même dans les campagnes. Dès 1844, Bruxelles compte 14 boites aux lettres.

A partir de 1969, les codes postaux sont introduits. En 1971, un premier pas vers plus d'indépendance de gestion apparait ainsi qu'un changement de dénomination pour la poste belge : l'Administration de la Poste devient la Régie des Postes. Ce n'est qu'en 1992 que l'entreprise se transforme en entreprise publique autonome disposant d'un nouveau nom : La Poste.

En 1997, la première Directive européenne est approuvée et débouche sur la libéralisation complète des services postaux. En 2000, la poste devient une société anonyme de droit public et en 2003, la société entreprend un ambitieux plan de modernisation afin de se préparer à l'ouverture totale du marché postal à la concurrence.

 

Enfin, en 2010, La Poste adopte le nom actuel de la société et devient donc B-Post.
Différents types de services sont à disposition des clients de B-Post, au nombre de quatre, plus précisément.

1. Les Bureaux de Poste sont présents au nombre de 680 pour la Belgique entière. Ceux-ci permettent de répondre aux attentes des clients par rapport à la distribution de produits et services, qu'il s'agisse de produits ou services postaux, financiers ou d'autre type.

Notons à cet égard que BPOST-BANQUE offre une gamme complète de produits bancaires simples et avantageux comme un compte à vue gratuit, des emprunts sur mesure, une carte de crédit gratuite la première année, des placements... Elle est annoncée « accessible au plus grand nombre, notamment grâce à la proximité du réseau de vente de bpost ».

2. Les Points Poste sont au nombre de 680 en Belgique et vont s'accroitre au fil du temps à travers le pays. Ces Points poste comprennent les services utilisés plus fréquemment (notamment l'affranchissement et l'envoi de courriers ainsi que de recommandés, l'achat de timbres, les paiements de facture jusqu'à 500 euros, ...).

3. Les Magasins de Timbres sont disponibles au nombre de 5.000 partout en Belgique mais ne gèrent que la vente de timbres nationaux.

4. B-Post en ligne constitue le dernier service disponible pour les particuliers. Il suffit alors d'avoir internet à proximité pour pouvoir disposer de divers services tels que l'achat de timbres (nationaux, internationaux (par 10), Duostamp), l'achat de produits philatéliques, de cartes préaffranchies, de postpacs, d'étiquettes d'affranchissement paquet, de cartes prépayées Postmobile, ...


La poste, un des derniers services publics emblématiques fédéral pour les citoyens, continue sa modernisation offrant nombre de services dont certains comme les services bancaires restent financièrement accessibles et constituent des garanties de service public en particulier aux personnes les moins favorisées.
Derrière les annonces récentes de restructuration, de départs volontaires et mises à la retraite de plusieurs milliers de personnes, la fermeture de nombreux bureaux de poste dans tout le pays, il nous semblait important de faire le point sur la qualité du service public offert aux habitants de la Capitale.

Les Bruxellois sont-ils égaux face à leur bureau de poste local ? Cette étude a l'ambition d'y répondre, pointant les forces et faiblesses de cette société anonyme de droit public dont l'actionnaire principal reste l'Etat donc le citoyen. En comparant commune par commune la desserte globale des habitants bruxellois, en la comparant avec les autres grandes villes du pays, cette étude souhaite attirer l'attention des dirigeants de B-Post sur la qualité du service inégal offert aux Bruxellois. L'étude termine par quelques recommandations et demandes qui seront portées dans les communes bruxelloises afin de corriger les inégalités de traitement, et d'améliorer la proximité tant vantée par B-Post qui n'est malheureusement pas une réalité partagée par tous les Bruxellois.
« Hier votre facteur arrivait jusqu'à votre boîte aux lettres, demain il viendra jusqu'au seuil de votre porte », telle est l'ambition affichée par les managers de la poste. B-Post cherche en effet à pouvoir faire partager par d'autres prestataires publics ou privés le coût financier de cette proximité que consiste le passage quotidien du facteur. Dans le même temps, B-Post a restructuré son réseau de bureaux de poste et points poste, diminuant ceux-ci parfois de manière importante.
Pour les FDF, le coût de cette proximité réelle ne peut être l'éloignement continuel du citoyen de son bureau de poste, ce qui a pour conséquence de rendre ce service public de plus en plus inégal et de plus en plus coûteux.

PDF téléchargeable de l'étude

Emmanuel De Bock
Député bruxellois
Conseiller communal
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>;

8, Vieux Chemin
1180 Bruxelles
0497/59.99.42.