Vous avez le pouvoir

Sauvons la gare d’Uccle-Calevoet !

Non à la Fermeture du Bois!

Retrouvez-moi sur Facebook

Revue de presse

Recherche

defi

L’important c’est l’équipe… ou pourquoi les FDF gagneront à Bruxelles

En football, vous pouvez avoir la plus belle équipe sur papier, si vos stars ne jouent pas, vous n’irez pas très loin. Pire, si vous avez trop d’individualités aux egos surdimensionnés, ou si vous sous-estimez l’adversaire ou l’enjeu, vous n’aurez aucune chance de l’emporter. Combien de fois les grands clubs de D1 se sont faits sortir par les petits poucets ? Anderlecht ne s’est-il pas fait battre par Westerloo (D2) tandis que le CS Bruges battait le Standard en Coupe de Belgique ?

Le dernier sondage du Soir de ce 13 février 2014 nous donne les préférences des Bruxellois au poste de Ministre-Président. Deux candidats par parti sont listés et notés. Il est intéressant de se pencher sur les enseignements de ce sondage très révélateur.





Au MR, si Didier Reynders semble devancer les autres personnalités, il ne se présentera pas à la Région, privant ainsi le MR de sa notoriété. Vincent Dewolf ne remporte quant à lui que 8%, autant que Rudi Vervoort…

Au PS, Laurette Onkelinx se place sur le podium des personnalités bruxelloises ex-aequo avec Didier Gosuin. Mais tout comme Didier Reynders, elle ne se présentera pas à la Région, laissant à leur sort les camarades socialistes bruxellois emmenés par le ministre-président sortant Rudi Vervoort qui plafonne à 8%.

A ce petit jeu des bonnes paires, le CDH semble avoir fait le bon choix en alignant Joëlle Milquet qui se présentera bien à Bruxelles (mais qui a envie en fait de remonter au fédéral pour un poste de vice-premier). Elle se voit créditer de 15%, raflant la seconde place du classement, mais devant tirer Benoît Cerexhe, l’ex-Ministre de l’Emploi au bilan catastrophique, qui n’est crédité que de 2%.

Chez ECOLO, alors qu’Olivier Deleuze ne viendra que faire de la figuration sur une des listes (sans doute à la Chambre), le Ministre sortant Christos Doulkeridis n’arrive pas à dépasser les 4%, alors qu’Evelyne Huytebroek se présentera en bout de liste sans ambition sinon celle d’un dernier petit mandat.      

Bref, les FDF semblent aligner la meilleure paire, la meilleure équipe, et faire la différence face aux autres partis embrouillés dans leurs choix stratégiques. Didier Gosuin, l'actuel chef de l’opposition bruxelloise et pilier de 3 gouvernements entre 1990 et 2004, est crédité de la même popularité que Laurette Onkelinx (12%). Mais contrairement à la femme de Marc Uyttendaele, Didier Gosuin briguera bien ce mandat. Avec Bernard Clerfayt qui sera 3ème sur la liste, les Fédéralistes ont un second atout puisque celui-ci est crédité de quelques 8% soit autant que les têtes de liste du PS (Rudi Vervoort) et du MR (Vincent Dewolf). Les Fédéralistes s’offrent en fait le luxe d’avoir 2 têtes de liste, 2 ministre-présidentiables. Un peu comme si les Diables Rouges avaient eu à la Coupe du Monde 2 leaders comme Marc Wilmots. A ce compte-là, c’est certain qu’on l’aurait ramenée à Bruxelles cette coupe du Monde …

Didier Gosuin + Bernard Clerfayt = (12%+8%) = 20%

Joëlle Milquet + Benoît Cerexhe = (15%+2%) = 17%

(Didier Reynders) + Vincent Dewolf = (21%+8%)= 8%

(Laurette Onkelinx) + Rudi Vervoort = (12%+8%) = 8%

(Olivier Deleuze) + Christos Doulkeridis = (10%+4%)= 4%