Vous avez le pouvoir

Sauvons la gare d’Uccle-Calevoet !

Non à la Fermeture du Bois!

Retrouvez-moi sur Facebook

Revue de presse

Recherche

defi

Bart De Wever ou la Belgique à l’Anvers…


manujfdfLe dernier sondage de ce 8 septembre 2012 pour Anvers est sans appel. Bart de Wever y est consacré roi d’Anvers. Et certains éditorialistes de se demander si quelqu’un pourrait (encore) l’arrêter…

Non, manifestement, la NVA est incontournable pour l’électeur anversois. Pourquoi ? Tout  simplement parce que les partis traditionnels et démocratiques qui se présentent contre la NVA n’atteignent pas 51% des sièges. La tendance est lourde. D’ailleurs il y a un an, un sondage réalisé pour le compte de Gazet Van Antwerpen avait pointé la NVA à 31,2% pour 19,4% au Vlaams Belang. La NVA a continué à puiser dans l’électorat Vlaams Belang, mais pas seulement. En effet, à la suite de ce terrible sondage, le CD&V qui ne pesait plus virtuellement que 2 élus avait décidé de se présenter sur une liste commune avec Patrick Janssens. Un choix que l’électeur anversois ne suit pas puisque la coalition n’aurait que 16 sièges, soit bien moins que la somme des listes SPA-CD&V réunies.

Aujourd’hui, à un mois du scrutin communal, les 38,1% qu’obtient la NVA représentent 24 des 55 sièges communaux, contre 16 sièges pour le bourgmestre sortant allié au CD&V, 2 sièges pour l’Open VLD et  5 sièges pour Groen sans oublier PVDA qui prendrait 1 siège.
Vu qu’il faut 28 sièges pour construire une majorité et que le VB en récolterait 7, il n’est pour ainsi dire pas possible de contourner la NVA, sauf à s’allier avec le Vlaams Belang. 
Vu le duel à mort que se livrent Bart De Wever et le bourgmestre sortant SPA (Patrick Janssens) et son cartel SPA-CD&V, on imagine mal ces 2 partis s’accorder au soir de l’élection… Reste donc l’Open VLD quasi menacé d’extinction politique avec ses 2 malheureux sièges et les 5 sièges de Groen.


Une majorité doit vraisemblablement passer par ces 2 partis. Il serait d’ailleurs intéressant d’entendre ces 2 partis. Vers qui leur cœur balance-t-il ? Vers le SPA ou vers la NVA ?
Le CD&V avait fait le choix pré-électoral de lier leur destin à celui du Bourgmestre sortant. Mais l’Open VLD et Groen résisteront-ils à l’appel de Bart de Wever qui pourrait leur accorder une place inédite dans un collège anversois ?
Car quelles alternatives sont-elles possibles ? Au final, la présence du Vlaams Belang en arbitre de De Wever et de Patrick Janssens risque bien de bloquer la Ville et de renvoyer NVA et SPA dos à dos… à moins qu’ils ne finissent par s’entendre, et qu’un accord électoral puisse voir le jour entre Patrick Janssens et Bart De Wever.
Quoiqu’il en soit, Bart De Wever risque bel et bien d’être bourgmestre d’Anvers avant de devoir choisir en 2014 s’il ira chercher son destin national flamand en évinçant Kris Peeters du poste de Ministre-Président de la Flandre…

sondageseptembre2012-1


sondageseptembre2012-2