Vous avez le pouvoir

Sauvons la gare d’Uccle-Calevoet !

Non à la Fermeture du Bois!

Retrouvez-moi sur Facebook

Revue de presse

Recherche

defi

Interprétation en sièges du dernier sondage du CEVIPOL

A Bruxelles,

Côté francophone

On aurait  24 MR (-1), 18 PS (-8), 17 Ecolo (+10), 13 CDH (+3) (attention, le FN est listé à 2%, or on sait qu'il a toujours été représenté) il ferait alors -4 sièges par rapport à 2004... wait and see

La majorité étant à 37 sièges, 2 bipartites possibles stables sont possibles :MR-PS (42 sièges) ou MR-ECOLO (41 sièges). La coalition MR-CDH (37 sièges) est trop juste.

Toutes les tripartites sont possibles.


Coté flamand,

La dévolution donnerait 6 VLD (+2), 5 Vlaams Belang (-1), 2 SP (-1), 2 CDV (-1), 2 GROEN (+1)

La majorité du groupe linguistique néerlandophone étant à 9 sièges, il y a obligatoirement une tripartite autour du VLD. On peut se passer d?un des partis (Groen, CD&V ou SP). Grouwels et Smet doivent trembler?



En Wallonie

On aurait 21 MR (+1), 23 PS (-11), 15 ECOLO (+12), 12 CDH (-2), 4 FN (=)

Une réserve méthodologique : cette dévolution ne tient pas compte de l?apparentement... on sait que ça peut bouger légèrement

La majorité sortante est très fortement sanctionnée, elle n'obtient même plus la majorité au parlement wallon

Pour rappel, la majorité est à 38 sièges. La seule bipartite possible est celle entre PS et MR (44 sièges). La coalition PS-ECOLO (38 sièges) est trop faible.

Toutes les tripartites sont techniquement possibles.



En Communauté Française

On aurait 28 MR (+2), 28 PS (-13), 19 ECOLO (+14), 15 CDH (-2), 4 FN (-1)

La majorité sortante perd sa majorité et est très lourdement sanctionnée (-15 sièges !)

La Majorité à la Communauté Française est à 48 sièges. La seule bipartite possible est l?alliance PS-MR (56 sièges). Toutes les tripartites sont possibles



Nota bene: Les Sondages CEVIPOL sous-estiment traditionnellement les résultats du MR.

La marge d'erreur est de 2,9% en Wallonie et 3,4 % à Bruxelles, ce qui signifie que la place de premier parti en Wallonie est clairement atteignable par le MR. Indépendamment de la marge d'erreur, l'écart de 3% entre le PS et le MR en Wallonie est très faible. Il suffit pour le MR de convaincre 1 électeur PS sur 65 de ne pas voter PS et de voter plutôt MR pour que le MR termine devant le PS.

Le sondage du CEVIPOL confirme les sondages précédents... On assiste à un resserrement des scores des 4 partis avec en prime un coude à coude MR-PS pour la première place à la Communauté Française, voire en Wallonie.

D'où l'importance d'augmenter le différentiel à Bruxelles entre PS et MR et le réduire en Wallonie !