Vous avez le pouvoir

Sauvons la gare d’Uccle-Calevoet !

Non à la Fermeture du Bois!

Retrouvez-moi sur Facebook

Revue de presse

Recherche

defi

1500 jours sans nomination des Bourgmestres

COMMUNIQUE DE PRESSE des JEUNES FDF



1500 jours sans nomination des Bourgmestres:  la démocratie prise en otage

arnolddamienfranck



1.500 jours pour Damien Thiéry, Arnold d’Oreye, François van Hoobrouck,

3 bourgmestres élus toujours non-nommés par le gouvernement flamand

Cela fait 1.500 jours depuis leur élection triomphale du 8 octobre 2006, que les 3 bourgmestres de Linkebeek, Wezembeek et Crainhem, plébiscités par leurs habitants, ne sont toujours pas nommés par le gouvernement flamand.



Un conte de fées en péri-féerie … qui vire au cauchemar pour ces communes et leurs habitants pris en otage par l’autorité flamande depuis plus de 4 ans. Or le sort qui les attend sera encore pire demain : en cas de refus du gouvernement flamand, la note Vande Lanotte interdit toute représentation du candidat-bourgmestre pour 2 mandatures soit 12 années de bannissement ! Un véritable scandale et une dérive nationaliste anti-démocratique intolérable dans un pays qui punirait désormais moins sévèrement un bourgmestre corrompu (5 ans d’inéligibilité) qu’un bourgmestre ayant respecté le caractère bilingue des communes à facilités en s’adressant à chaque citoyen dans sa langue !



Ce 10 février 2011, les Jeunes FDF marquent ce triste anniversaire en montrant les 3 bourgmestres de la périphérie bruxelloise prisonniers de l’intransigeance du gouvernement flamand qui nie toute reconnaissance des 150.000 habitants francophones de la périphérie bruxelloise. Nous rappelons ainsi symboliquement notre attachement aux valeurs fondatrices de l’Europe, en particulier au suffrage universel bafoué dans les communes de la périphérie de la capitale de l’Europe. Les Jeunes FDF rappellent la difficulté quotidienne des mandataires francophones, victimes fréquentes d’intimidations, d'exercer leur mandat public dans ces communes.



Les Jeunes FDF se demandent ce qu’ont fait les 3 partis francophones PS, CDH, ECOLO ces 7 derniers mois pour améliorer le sort des francophones de la périphérie…

Avant que d’autres ne tirent définitivement l’échelle, les Jeunes FDF revendiquent la libération des 6 communes à facilités par leur rattachement à Bruxelles hic et nunc !  





Emmanuel De Bock

Président des Jeunes FDF

0497/59.99.42

http://jfdf.be